Nous avons la grande tristesse d’annoncer la disparition de notre collègue Anne-Marie Le Gloannec, membre de notre programme de recherche depuis sa création.

Anne-Marie Le Gloannec, directrice de recherche au Centre de Recherches Internationales (Sciences Po) est partie trop tôt le 26 avril 2017. Son parcours professionnel est à l’image de sa personnalité, brillante, pleine d’énergie, engagée pour l’Europe. Spécialiste de l’Allemagne et plus largement de l’Europe, ces travaux ont porté sur l’Allemagne et le monde, la sécurité européenne et les débats transatlantiques ainsi que sur les politiques étrangères européennes. Son dernier ouvrage « Continent by Default. The European Union and the Demise of Regional Order », paraîtra à l’automne 2017 à Cornell University Press. Elle jouissait d’une grande notoriété internationale. Professeur invité dans de nombreuses universités étrangères, elle avait notamment été directrice adjointe du centre Marc Bloch. Elle a rejoint le programme Sociétés plurielles dès son lancement, contribuant avec clarté et esprit constructif aux discussions sur la gouvernance. Sa contribution au groupe Pluralismes politiques a été décisive pour le succès du colloque international Helsinki 40 Years After: International Reordering and Societal Change 1975-1990 en décembre 2015.

Frédéric Bozo, Sophie Cœuré et Anne de Tinguy pour Sociétés plurielles

 

Le programme de recherche en sciences humaines et sociales Sociétés plurielles a pour objectif d’analyser les défis de la diversité lancés à nos sociétés par l’accélération des processus de mondialisation et de globalisation.

Le programme Sociétés plurielles se conjugue autour de trois projets intégrés :

L’interdisciplinarité, le croisement d’aires géographiques et culturelles variées ainsi que la réflexion autour des paradigmes théoriques de la pluralité fondent les bases méthodologiques de ce programme qui associent des chercheurs de six Universités d’Île-de-France et près de vingt laboratoires de l’Université Sorbonne-Paris-Cité.

Les enseignants-chercheurs du programme Sociétés plurielles organisent des séminaires mensuels, des journées d’études et des conférences internationales. Ils rendent également accessibles certains de leurs travaux sur ce site Internet et publient la revue en ligne Sociétés plurielles ouverte à tous.