Villes européennes en transition

Villes européennes en transition: vision urbaine de la transition énergétique, visions urbaines des politiques de patrimonialisation

Journée d’étude organisée dans le cadre du séminaire ETUVE (Etudes sur les Territoires Urbains et les Villes d’Europe)

Vendredi 28 octobre à l’INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris (salle 3.03)

Villes europeennes en transition

Frontières et transferts culturels

Frontières et transferts culturels dans l’espace euro-méditerranéen.
Dynamiques transfrontalières des pratiques culturelles à l’époque contemporaines.

Les 26 et 27 octobre 2016 à l’Institut hongrois de Paris, 92 rue Bonaparte, 75006 Paris

Capture d’écran 2016-09-23 à 12.48.47

Colloque organisé par le Centre interuniversitaire d’Etudes hongroises et finlandaises (CIEH-CIEFI) de l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3


Urban cosmopolitanisms

Urban cosmopolitanisms : methodological and theoretical issues

International workshop / Journée d’études dans le cadre du projet MAGMET

Le 17 octobre 2016 à l’INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris

Capture d’écran 2016-09-23 à 12.16.19

This one-day international workshop, part of the MAGMET seminar funded by Sociétés Plurielles (Université Sorbonne Paris Cité), is convened by Catherine Lejeune (Paris Diderot), Delphine Pagès-El Karoui (INALCO), Camille Schmoll (Paris Diderot/IUF), Hélène Thiollet (CNRS/Sciences Po).

This worshop seeks to investigate cosmopolitanism through an urban lens. Cosmopolitanism as a notion arose from philosophical and sociological traditions, where it involves both normative concerns and pragmatic accounts of social interactions. Its political dimension enshrining rights and duties for cosmopolitan subjects is also crucial. This workshop aims to provide a situated approach to cosmopolitanism, using the analytical framework of urban and social theory alongside social geography and building upon empirical research. Our purpose is to frame a grounded theory of urban cosmopolitanism that would take the paradigms and empirical findings of various social sciences into account. Our interest lies in a cosmopolitanism of encounters incarnated in contacts, mobilities and cultural consumption and the spatial dimension of the social and power relations that are at stake in cosmopolitan encounters. We shall focus on cities as sites, but also actors in processes of cosmopolitanisation.

Programme workshop Urban cosmopolitanisms

Enjeux et politiques de gestion de la diversité

Enjeux et politiques de gestion de la diversité, étude réalisée par Amel Ben Rhouma (Université Paris Descartes) et Bruce Roch (Président de l’Association française des managers de la diversité, Directeur RSE Solidarité, Adecco Groupe France)


Associer Recherche et Action

Atelier : Associer Recherche et Action à propos des nouvelles formes de travail autonome

Capture d’écran 2016-06-22 à 11.16.23

Université Paris Diderot, Amphithéâtre Buffon, 15 rue Hélène Brion, 75013 Paris

La Manufacture coopérative anime, dans le cadre du programme Sociétés plurielles, un atelier lors de l’Université d’été « les nouvelles figures du social » de l’USPC, le vendredi 8 juillet, de 14h30 à 17h.

Que vous soyez chercheur, chercheuse, coopérateur, coopératrice, ou hors de ce cadre, mais intéressé-es par le thème, Manucoop vous convie à un atelier sur les enjeux de l’émancipation dans les situations de travail fragmenté, d’intermittence, de carrières discontinues. Nous faisons tous et toutes le constat de la fragmentation du rapport salarial, de la précarisation des parcours et de la recherche de sens dans le travail.

Comment partager nos connaissances, construire un langage commun, prendre du recul, produire de la connaissance sur et pour les initiatives de résistances à la crise et de réinvention du travail ? L’atelier est prévu pour échanger sur ces questions, et construire collectivement des pistes d’action sur l’activité de travail et sur le travail autonome.

A partir notamment de la situation des coopératives d’activité et d’emploi, espaces de travail dont l’objet est de produire de la solidarité par le salariat entre travailleurs et travailleuses autonomes, mais aussi à partir des expériences des participant-es, l’objectif de l’atelier est de capitaliser, de transmettre et de visibiliser les apports de la recherche-action sur la quête d’autonomie et de sens dans le travail, et la sécurisation des zones grises de l’emploi.

Une facilitation graphique des travaux sera réalisée en directe, et aboutira sur la production de la carte de nos échanges.

L’inscription en ligne à l’Université d’été est gratuite mais obligatoire.

La localisation de l’atelier sera précisée sur place.

pdf-icon
Consultez le programme

Suivant →